À propos

L'Usine à bulles 2017, c'est une programmation éclectique et internationale, qui couvre tous les publics. Autour de la dédicace, il y aura bien sûr les incontournables expositions, spectacles et conférences.











Édition 2016 : témoignages

C’était très agréable, le contact avec les gens était sympa. Je me souviens de la Black Box dans laquelle on dédicaçait. Il y avait tout un décorum et pas mal d’activités. L’Usine à Bulles ne veut pas fonctionner en vase clos et propose autant d’idées à creuser pour attirer les gens vers la bande dessinée. C’était une expérience inédite, j’ai hâte de revenir cette année !

Janry, dessinateur du Petit Spirou


L’année dernière, j’étais venu dédicacer mes ouvrages et participer à des rencontres organisées. Il y avait beaucoup de monde ! Cela s’est vraiment bien passé, c’était un très chouette festival. Cela se déroulait à la Cité Miroir, un endroit que je connais bien étant donné que j’ai appris à y nager, j’étais content de le revoir. C’était un festival très cosy et convivial, cela change énormément de beaucoup de salons ultra bruyants. Ici, c’était assez confortable pour les auteurs, il n’y avait pas toute cette horde de personnes qui font des files interminables.

Denis Lapière, scénariste

 

Cela a représenté tout ce que j’attendais d’un festival. Ce fut un moment d’échanges humains et artistiques. J’ai vraiment fait de belles rencontres d’auteurs de BD et d’artistes venant d’autres milieux. Ce fut intéressant et judicieux d’ouvrir le festival à d’autres techniques. J’ai seulement regretté que cela n’ait pas duré plus longtemps. C’était un bon moment. Cela se déroulait dans une ancienne piscine, ce qui nous a donné l’avantage d’avoir un espace avec un volume très important. Même s’il y a eu parfois beaucoup de monde, nous n’avons pas eu le sentiment d’étouffer. j’ai trouvé cela très agréable.

FKDL, peintre-collagiste

 

 

Notre objectif

Un festival de BD et de passerelles

La bande dessinée est un art à part entière au même titre que la peinture, la sculpture ou encore le cinéma et on ne rappellera jamais assez combien elle fait partie du patrimoine culturel liégeois et combien Liège a  acquis une reconnaissance internationale dans ce domaine grâce au talent de ses artistes .

Dans ce festival, l’équipe de l’Usine à Bulles, et son créateur visionnaire Fabrizio Borrini, ont osé aller encore plus loin en intégrant la bande dessinée aux arts narratifs, aux arts de la scène, aux arts plastiques et aux arts numériques, en faisant du festival un véritable laboratoire multimédia.

La programmation éclectique et internationale choisie pour la seconde édition du festival s’adressera à tous les publics et mettra ainsi en lumière la BD d’hier, d’aujourd’hui et de demain.
 

Charte de la dédicace
• Les visiteurs désirant une dédicace sont priés d’acheter l’album de l’auteur (scénariste ou dessinateur) au librairie officiel du Festival.

• Tout album acheté est accompagné d’un ticket à dédicace.

• Le ticket reçu est valable pour une dédicace de l’auteur de l’album acheté.

• Tabouret, chaise pliante, sac ne sont pas admis pour réserver une place.

• Les dédicaces ne sont effectuées que sur présentation du ticket à l’auteur concerné.

• Les auteurs invités au festival dédicacent uniquement dans la Black Box, selon l’horaire déterminé par l’Usine à Bulles.

• Une dédicace n’est pas une obligation pour l’auteur. Elle est et doit rester un privilège !

Nous mettons tout en place pour que vous puissiez vivre ce moment, comme une rencontre chaleureuse et plus intime avec des artistes qui offrent de leur temps, avec beaucoup de générosité.
Belle balade à l’Usine à Bulles !

  • Place du XX Août 16,
    4000 Liège,
    Belgique
    +32 494 66 94 43